OBAlgier

Tous les jours, un peu plus de ma vie est en ligne. Mes photos sont là, mes vidéos sont là, mes contacts sont là, mes articles son là, tous mes e-mails – la liste est longue.

nik nik L’égypchien

1..2..3 viva L’algérie

Publicités

28 janvier 2010 Posted by | 1 | , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Michael Heart -We Will Not Go Down – (Gaza Song) English

Avec l’aimable autorisation ISLAMIC0NTENT de YouTube. —– From Gaza SENSIBILISATION Comprenez que vous et moi, font partie de la même société que l’on se plaint est si apathique.Le changement commence de l’intérieur – et une fois que nous avons est impossible que nous n’aborderons incidence sur ceux qui nous entourent. Renseignez-vous rejoindre les manifestations et le boycott des entreprises qui sont connus pour soutenir l’Etat israélien oppressif. Connectez votre coeur avec le peuple opprimé à Gaza et ailleurs dans le monde.Sentir leur douleur. Entendre leur voix. Ne laissez pas votre vie bien remplie vous rendre insensible à leur détresse. Honorer la mémoire des victimes du massacre de Gaza. Ils ont été tués parce qu’ils ont osé rêver d’une vie de dignité et de liberté pour eux et leurs enfants.Honorez-les dans vos veillées commémoratives dans les années à venir. Honorez-les par votre activisme continue. Générer des fonds d’urgence dans vos localités par le biais de dons et de service public. Mettre en place ces fonds dans le cadre d’un projet ordinaire – avec un montant fixé pour objectif d’être produits chaque année – pour aider les victimes en Palestine et ailleurs.Honorez-les en économisant leurs souvenirs et leur cause de pénétrer déformée dans les médias et l’histoire de l’écriture en particulier une fois l’agression israélienne en cours est terminée et reprendre les choses à la normale. Rester en contact avec les derniers développements et de continuer à écrire ces op-ed colonnes et des lettres à vos journaux locaux et nationaux et à vos gouvernements et locales et internationales de défense des droits.Gardez cela à l’esprit d’activisme en vie! Voirvie! Voir

gazawareness.blogspot.com for more info.

26 décembre 2009 Posted by | Palestin Gaza, Vidéo | , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Karikatur OB

baki_2518_534389888bAKI

caricature-p32-elkhabar_copy6dilem2

28 janvier 2009 Posted by | karikature OB | , , , , , , | Laisser un commentaire

Suède : les contre-manifestants musulmans lancent pierres et bouteilles sur les Juifs lors d’un rassemblement pacifique pro-Israël (vidéo)

j’aime bien cet vidéo elle ma soulagé que les arabe ils son toujour la est pas les zarabe, tu voix de qui je veux parles 

Ce qui ne fait plus aucun doute, c’est que désormais, de plus en plus de gouvernements de part le monde, en Europe surtout (à part l’Italie)caressent les Musulmans dans le sens du poil. Ils croient peut-être ainsi apaiser les choses, mais en vérité, chaque once de concession en faveur des Mahométans est pour ces derniers une grande victoire. Chaque parcelle de terrain cédée, ou plutôt concédée, aiguise leur appétit insatiable de haine qu’ils vomissent sur tout ce qui n’est pas eux.

Source :  http://tedekeroth.wordpress.com/2009/01/25/arabist-attacker-peaceful-pro-israeli-demonstration/

27 janvier 2009 Posted by | 1 | , , , , , , , | Un commentaire

Karikature OB : Gaza

caricature2517_349281868

27 janvier 2009 Posted by | karikature OB | , , , , | Laisser un commentaire

كاميرا الجزيرة ترصد حجم الدمار في حي الزيتون جنوب غزة

26 janvier 2009 Posted by | Palestin Gaza | , , | Laisser un commentaire

Des informations sur Gaza ?

 

arton7918-a8a71Un prêtre nicaraguayen, alors ministre de la culture du gouvernement sandiniste, disait : « Quand je vois ce que les médias racontent sur mon pays que je connais bien, je me dis que je ne dois rien croire de ce qu’ils racontent sur les pays que je ne connais pas ».

Sommes nous bien informés sur Gaza ?

Sommes nous bien informé sur Gaza, lorsqu’au journal de 20h de TF1 du 16 janvier, dans les titres du journal, on ne mentionne même pas Gaza (alors à son 21ème jour de guerre) mais on nous parle (dans l’ordre des titres) de l’amerrissage réussit de l’A320 aux Etats-Unis, du roquefort non grata aux Etats-Unis, de la progression des parts de marché des « hard discount » en temps de crise, du nombre des permis de conduire annulés en 2008, puis de l’uniforme à l’école voulu par le ministre de l’éducation Xavier Darcos ?

Y a-t-il une rigueur de l’information lorsque TF1, dans son journal télévisé de 20h du 6 janvier choisit de nous informer en premier lieu sur la neige et le « froid polaire » en France avant de nous apprendre qu’une école de l’ONU est bombardé à Gaza ?

[ En fait, lors de chaque journaux de 20h de TF1 du 5 au 9 janvier 2009, le déluge de neige passera avant celui des missiles sur Gaza.]

Quel media nous a informé que le Venezuela rompait le 7 janvier 2009 ses relations diplomatiques avec Israël, provoquant un enthousiasme au Proche-orient qui n’a d’égal que le sentiment d’abandon de la part des leaders du monde arabe ?

Nous a-t-on dit qu’ensuite le Maroc a rappelé son ambassadeur de Caracas, prétextant officiellement le soutien du gouvernement d’Hugo Chavez au Polisario, qui veut l’indépendance du Sahara occidental ?

Quel autre média nous a informé que la Bolivie rompait elle aussi le 14 janvier 2009 ses relations diplomatiques avec l’Etat d’Israël et qu’elle déposerait un recours devant la Cour Pénal International (CPI) ?

Quel autre média nous a alors rappelé qu’Israël n’était pas signataire de la CPI ?

Nous dit-on que ce sont des armes au phosphore blanc, à l’uranium appauvri ou à fragmentation, armes interdites en droit international qui sont utilisées par Tsahal sur Gaza, région du monde la plus peuplée ? Nous as t on dit qu’il ne s’agissait pas de guerre mais, comme le reconnaît Amnesty international, de crime de guerre ? Nous apprend on que plus de la moitiés des morts assassinés par l’armé israélienne en trois semaines sont des civils, que plus du quart de ces morts sont des enfants ?

As t on lu, vu, entendu que le Portugal fermait son aéroport aux avions transportant du matériel militaire pour Israël ? Que l’île Maurice, le Qatar et la Mauritanie rompaient eux aussi leurs relations diplomatiques avec Israël ?

Nous rappelle t on que le Hamas a démocratiquement été élu en 2006, n’en déplaise à son voisin ? Nous dit on que les roquettes du Hamas sont lancées sur leur anciennes terres, maintenant territoire israélien ?

Nous renseigne t-on sur les enjeux des élections du 10 février prochain en Israël tout comme sur les convoitises au sujet des réserves de gaz au large de Gaza ? n’ont-elles aucun rapport avec cette campagne militaire en cours ?

Nous a-t-on informé de l’arrêt, jeudi 8 janvier des trains de Norvège, et de tous les trams et métros d’Oslo 2 minutes suite à un appel à la grève politique du Syndicat des Cheminots Norvégiens, et du Syndicat des Travailleurs du Tram d’Oslo, en vue de protester contre l’invasion israélienne de Gaza ?

La télévision nous montre t elle des reportages sur les extrémistes sionistes qui comme en Angleterre agresse le rabbin Elchenon Beck, qui fait partie des six rabbins à avoir été agressés après avoir exprimé un soutien aux Palestiniens de Gaza ? Bien sur le conflit accroît les provocations antisémites inacceptables en Europe, mais faut il pour autant évacuer la violence de l’extrémisme sioniste envers sa propre communauté juive parce qu’elle brouille le schéma habituellement reproduit par les médias de conflit communautaire ?

Comment, lorsque écoles, hôpitaux et infrastructures sont touchés, peut-on parler de guerre défensive ? Comment peut-on parler d’équivalence dans les combats lorsqu’on voit Israël, la quatrième armée du monde, la seule à détenir l’arme nucléaire dans la région, face aux quelques roquettes artisanales du Hamas, qui certes ont provoqué des morts inexcusables ?

Dites-moi si je me trompe mais « les médias mentent » serait un euphémisme.

En paraphrasant Eduardo Galeano, la vérité serait plutôt de dire que cette tuerie qui, selon leurs auteurs, veut en terminer avec les terroristes, ne réussira qu’à les multiplier.

« On ne peut pas dire la vérité à la télé, il y a trop de gens qui regardent » nous disait Coluche. Pourtant « Informer n’est pas une liberté pour la presse, mais un devoir » (Viktor Dedaj).

Jérôme Duvall
journaliste citoyen
Mardi 20 janvier 2009.

24 janvier 2009 Posted by | Palestin Gaza | , , , | Laisser un commentaire

TV d’Occident : pas de cadavres donc pas de crime !

 

arton7885-acb22Lorsqu’on tue un Juif, cela s’appelle l’Holocauste, lorsqu’on tue un Américain, cela s’appelle du terrorisme, lorsqu’on tue un Africain, cela s’appelle une épidémie, lorsqu’on tue un Afghan, cela s’appelle une erreur ou un Taliban, lorsqu’un Japonais meurt c’est un suicide et lorsqu’on tue un Arabe ou un Palestinien, cela s’appelle la « crise au Proche-Orient ».

Ainsi et pour parler de la guerre contre Ghaza aujourd’hui dans ses TV, l’Occident essuie d’abord ses lunettes, toussote puis se lance au front, tout en restant chez lui pour éviter les balles et les cadavres. Ainsi, tous les téléspectateurs ont remarqué qu’on ne parle pas de « la guerre contre Ghaza » mais de « la guerre à Ghaza » comme l’ont relevé les nôtres. Sont mis sur le même pied d’égalité, une armée suréquipée et des groupes de défense sous armés qui défendent leur quart de pays là où il n’existe même pas encore. Le statut d’Etat est reconnu à la Palestine seulement lorsqu’on lui fait la guerre. Par ailleurs, dans toutes les TV de l’Occident, l’usage est le même : on ne dit pas massacres mais « événements ».

On ne montre pas les images des cadavres mais les images des chocs psychologiques des habitants de Sdérote, victimes d’un 11 septembre quotidien à base de pétards. Le zoom est plongeant sur une voiture calcinée là où on filme de très loin les volutes de fumées noires des bombes interdites sur la bande de Ghaza et ses habitants jouant les seconds rôles. Pour les journaux TV, l’usage de l’effacement est plus pernicieux tout en étant tout aussi ridicule : les cadavres sont masqués par le chiffre du bilan quotidien et le bilan sera gommé par un long commentaire sur les allées et venues du négociateur israélien, ses escales égyptiennes et sur les possibilités d’un cessez-le-feu ou d’un accord à long terme.

Un correspondant est contacté à Tel-Aviv et qui parlera « d’un hôpital probablement touché » – notez la réserve – là où trois secondes plus tard on rapporte que le SG de l’ONU lui-même l’affirme. Même l’image de Ban Ki Moon est nettoyée : on prend soins dans le JT de dire qu’il a condamné les immenses pertes civiles et la violence injustifiée mais lorsqu’on le montre, on sert la phrase soft où il explique de vive voix qu’il espère la fin de la guerre très proche. Le seul signe de douleurs que vous pouvez voir sur les TV de l’Occident ces jours-ci, ce n’est pas sur le visage des vrais Palestiniens, mais sur les trois secondes de consternation du présentateur TV. L’Occident ayant une règle juridique et policière connue : il n’y a pas crime quand il n’y a pas de cadavres et puisque les cadavres de Ghaza ne sont pas visibles, c’est que la guerre qui leur est faite n’est pas un crime.

Les arguments sont les mêmes où que vous zappiez : « cette guerre nous a été imposée » par les roquettes du Hamas (Personne ne parlera de la mise en cage de toute une population et de l’encouragement fait à ce mouvement pour disqualifier le Fatah en le ridiculisant avec des miettes à chaque négociations de paix), ni des colonies, ni de la généalogie de cette « crise ». Le second argument est celui des « pertes civiles inévitables ». Ghaza étant surpeuplée, on ne peut pas larguer une bombe sans servir les voisins du « terroriste » visé. Les « terroristes du Hamas » se réfugient derrière les civiles, disent-ils, là où nous disons que les civils n’ont plus que les « terroristes » pour se réfugier derrière eux et pour les défendre. Dans un sous pays fermé de toute part, on accuse presque les civils d’être là où il ne faut pas.

Ainsi, après la guerre des images verdâtres en « fluo » lors des bombardements de Bagdad, celles en infrarouge filmées en Afghanistan, celles par satellite filmées au Liban, on a aujourd’hui droit aux images sitcom filmées à partir de chez soi pour parler de Ghaza. TPS est pour nous cryptée mais l’histoire est claire, là où pour les Occidentaux TPS est claire là où le reste du monde est cypté.

Kamel Daoud – Le Quotidien d’Oran – http://www.lequotidien-oran.com/?news=5114136

21 janvier 2009 Posted by | Palestin Gaza | , | Laisser un commentaire

Qui a recours aux boucliers humains : Hamas ou Israël ?

 

arton7867-a6c46ans une tentative, ces jours ci, de dévier l’indignation de l’opinion publique pour le massacre de la population civile perpétrée par les bombardements terroristes de l’aviation israélienne, une campagne multimédia clairement planifiée par Tel Aviv martèle de façon obsessive ce refrain : oui, c’est vrai, des femmes et des enfants palestiniens sont tués et martyrisés en masse par les bombes israéliennes (et étasuniennes), avec aussi le recours à des armes interdites par les conventions internationales, mais c’est de la faute de… Hamas, qui se sert de femmes et d’enfants comme boucliers humains.

Or voici ce qu’écrivait sur le « International Herald Tribune » du 22 juin 2006 Haïm Watzman qui avait auparavant milité dans les rangs de l’armée de Tel Aviv :

« Il y a neuf mois, la Cour Suprême d’Israël a interdit à l’armée israélienne d’utiliser des civils (palestiniens) comme bouclier humain lorsqu’elle faisait irruption dans les maisons pour arrêter des combattants palestiniens. La semaine dernière, le quotidien israélien Ha’aretz a rapporté que la conséquence de cette décision a été de placer les civils palestiniens dans une situation de danger plus grave encore : les soldats n’entrent plus dans les maisons pour chercher leurs cibles, l’armée utilise des bulldozers pour abattre les maisons ».

Donc, nous apprenons de source non suspecte que ceux qui utilisent comme boucliers humains les Untermenschen palestiniens sont justement ceux-là même qui prétendent aujourd’hui taxer la résistance de barbare. Quand l’armée de Tel Aviv interrompt cette pratique, ce n’est que pour ensevelir ses victimes plus rapidement et sans distinction.

Et pourtant, si l’on en juge par la campagne multimédia en cours, il n’est pas licite de mettre en doute la vérité officielle, en base de quoi ceux qui ont recours à la pratique des boucliers humains ne peuvent être que les barbares du Hamas, et les Palestiniens, les arabes et les musulmans en général, incapables de comprendre la valeur de la vie humaine.

Comment expliquer le succès de ce stéréotype ? Quelques semaines après le début de l’opération Barberousse, stupéfait par la résistance acharnée rencontrée en Union Soviétique par l’armée hitlérienne, Goebbels, le 11 août 1941, note dans son journal : « Pour les Russes la vie même joue un rôle assez subalterne, elle a moins de valeur qu’une limonade. Ils renoncent, de ce fait, à la vie sans une plainte. C’est ainsi que s’explique en grande partie l’obtuse résistance que les bolcheviks opposent à l’attaque allemande ». Sur les grands moyens d’ « information » italiens et occidentaux Goebbels célèbre ces jours ci son triomphe posthume.

(Pour un plus ample traitement des thèmes référés ici, je renvoie à mon ouvrage : « Il linguaggio dell’Impero », Laterza, 2007 première édition) (« Le langage de l’Empire. Lexique de la domination américaine » traduction en cours, NdT)

Domenico Losurdo
17 janvier 2009

La version originale de cet article sera disponible sur le site de l’auteur : 
http://domenicolosurdo.blogspot.com/
(Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio)

21 janvier 2009 Posted by | International | , , , , | Laisser un commentaire

Israël prépare sa défense

626629Israël est « en paix avec lui-même » après son offensive à Gaza, qui a fait plus de 1.300 morts, mais il doit se préparer à réfuter diverses accusations de crimes de guerre fusant de l’étranger, a déclaré mardi 20 janvier, la ministre israélienne des Affaires étrangères, Tzipi Livni.
L’Etat juif a suspendu unilatéralement dimanche ses opérations lancées dans l’étroite bande de terre palestinienne le 27 décembre pour casser les reins au Hamas, estimant avoir atteint son objectif. Le mouvement islamiste a décrété à son tour une trêve, donnant à Israël une semaine pour quitter Gaza.
La dévastation et la mort semées depuis trois semaines par Tsahal ont provoqué un tollé d’indignation à l’étranger, incitant même des représentants de l’Onu sur place à réclamer l’ouverture d’enquêtes impartiales pour établir si Israël ne s’était pas rendu coupable de crimes de guerre.

« Cela arrive que des civils soient atteints »

Tzipi Livni, qui brigue le poste de Premier ministre laissé vacant par Ehud Olmert aux élections législatives prévues dans trois semaines en Israël, s’est dite « en paix » avec l’opération menée, qui a fait quelque 700 victimes parmi la population civile gazaouie.
Elle a assumé ces pertes civiles au micro de Radio-Israël, les qualifiant de « produit des circonstances ». « Nous cherchions les terroristes et cela arrive que des civils soient atteints dans le combat contre le terrorisme », a déclaré la chef de file du parti centriste Kadima.
« Il fallait que nous menions cette opération. Je suis en paix avec son exécution », a-t-elle assuré tout en ajoutant : « Il ne faut pas que nous prenions ceci à la légère. Ces questions vont nous compliquer la tâche. Au vu des pertes civiles, il va falloir en gérer les conséquences à la fois chez nous et face au monde ».

« Crime de guerre » pour Amnesty International Lire la suite

20 janvier 2009 Posted by | Palestin Gaza | , , , , | Laisser un commentaire